Doux rêves

Forum sur les rêves.
Ici se réunit une communauté de rêveurs pour discuter de mondes oniriques.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les rêves lucides - Généralités [Gowelt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blueshade
Je suis l'Ombre.
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 22
Localisation : Sur mon oreiller

MessageSujet: Les rêves lucides - Généralités [Gowelt]   Dim 20 Jan - 22:15

Gowelt a écrit:

LES REVES LUCIDES - GENERALITES

Définition théorique

Un rêve lucide est un rêve dans lequel le rêveur, dans une partie ou la totalité du rêve, prend conscience qu'il rêve ; bref, au risque de me répéter une sixième fois, il s'agit de rêve. Cette prise de conscience peut être instantanée du fait d'un endormissement conscient, ou apparaître au cours d'un rêve non-lucide, dit "rêve normal". Si nous considérons le rêve comme la "voie royale de l'inconscient" d'après Freud, le fait de prendre conscience que nous sommes dans un rêve représente un paradoxe très intéressant. Le rêve lucide peut devenir un "pont" entre conscience et inconscient.
Attention, un rêve lucide n'est pas un corps et un esprit "réels" dans un univers onirique. Il existe en effet différents degrés de lucidité. Une basse lucidité vous permettra de comprendre que vous êtes dans un rêve, mais pas d'agir sur son déroulement : vous subissez tout de même le rêve et parfois même les émotions l'accompagnant. Une haute lucidité vous permettra justement d'agir sur le déroulement de votre rêve, d'être un acteur et non plus un spectateur du contenu onirique. Cependant vos idées ne seront jamais aussi claires et cohérentes que dans le monde réel.
Est-ce une science "rationnelle" ? Non, pas dans le sens strict du terme. Si l'existence des rêves lucides a été prouvée scientifiquement en 19751, toutes les pratiques définies par la suite sont purement empiriques, c'est-à-dire formées sur la pratique. Néanmoins, la pratique du rêve lucide s'est déjà bien développée en Occident et tend à y accélérer son expansion ; des communautés de rêveurs lucides ont défini des lois (dans le sens "mode de fonctionnement", comme par exemple la loi de la gravité), ont classé des moyens de pratiquer le rêve lucide. Toutes ces choses doivent vous sembler obscures si vous découvrez le concept avec cet article ; nous tâcherons de revenir dessus plus loin.

Que peut-on faire dans un rêve lucide ?

Techniquement, tout ; dans la pratique, c'est plus compliqué. Tout d'abord, définissons une notion importante : l'autosuggestion.
L'autosuggestion ? Imaginez-vous, rentrant chez vous après une dure journée de labeur. Vous avez un mal de crâne épouvantable ; vous prenez donc une aspirine. Une minute plus tard, vous allez mieux, vous ne ressentez plus aucune douleur. Pourtant, nous savons que l'aspirine met bien plus de temps à agir ! C'est ce que l'on appelle "effet placebo" : si vous êtes convaincu que quelque chose va être ou se faire, ce quelque chose aura de fortes chances d'être ou de se faire. Dans les rêves lucides, nous partons du même principe, à la différence que l'autosuggestion "intérieure", c'est-à-dire forcément liée à votre esprit (pour ne plus avoir froid, pour ne plus avoir mal à la tête...) peut se répercuter sur votre environnement.
Concrètement ? Je suis dans un rêve lucide, je souhaite faire apparaître une pomme. C'est possible. Déjà, il faut que je sois convaincu que c'est effectivement possible. A priori, je devrais donc pouvoir faire apparaître cette pomme, devant moi, "poup" ! Dans la pratique, c'est plus complexe. Faire apparaître un objet sous ses yeux sans préparation est techniquement possible, mais très difficile. Alors, il faut ruser ; plusieurs possibilités s'offrent à moi, limitées par ma seule imagination :
1) je "m'autosuggère" que la pomme est dans ma poche, ou derrière moi. Eh bien, oui, je sais que j'ai une pomme dans la poche, j'arrive très bien à l'imaginer parce que je sais qu'elle y est, regardez donc, elle y est ! A priori la meilleure solution pour faire apparaître quelqu'un ou quelque chose au passage : dans la poche, derrière vous, derrière une porte. Vous savez que l'objet est là où vous ne le voyez pas ; une fois convaincu de cela, vous aurez de fortes chances de l'y voir, lorsque vous regarderez en sa direction.
2) je "m'autosuggère" que j'ai un pantalon ayant appartenu au roi des fées, et que j'ai donc des pouvoirs magiques : je peux faire apparaître la pomme sous mes yeux. Bon en fait, cette méthode ne vous aidera pas beaucoup, sinon à vous faire comprendre le fonctionnement de la chose. Préférez sans retenue la première méthode (dans une poche, dans le dos, derrière une porte).
L'important est d'y croire, car dans l'inconscient, la croyance se transforme bien vite en savoir, et la conviction en vérité.
Et si je n'aime pas les pommes ? En premier lieu, vous pourrez vous convaincre que vous aimez les pommes : le goût et la sensation que vous aurez pourront être totalement différents. Sinon, vous pourrez avec cette technique faire apparaître des gens, qu'ils soient réels, vivants ou décédés, ou imaginaires : un héros d'un roman ou d'une série télévisée, ou même votre Ombre, votre Anima/Animus, votre guide spirituel, vous-même avec 40 ans de plus... D'un point de vue "rationnel", ces personnes/personnages sont la projection de ce que vous pensez, ce que vous attendez d'eux - bien qu'il soit extrêmement complexe d'influencer le comportement d'un personnage de rêve. Oubliais-je ; votre prof de maths ou votre belle-mère encombre votre rêve ? Regardez ailleurs, autosuggestionnez-vous, et regardez à nouveau dans sa direction : disparu ! (si c'est impossible dans la réalité, profitez au moins de cette occasion !)
Sautez du haut d'un immeuble et essayer de voler ; ayez des superpouvoirs, comme lancer des éclairs ou devenir invisible ; sauvez la nature en faisant pousser des pommiers ; allez au plus beau concert, à la plus belle exposition de votre vie ; devenez le plus grand peintre, musicien de votre temps ; soyez l'une de vos connaissances, un animal ou un dragon ; mourez une fois, pour voir ce que ça fait... Bref, bref, à vous de jouer. N'oubliez pas : être absolument convaincu est théoriquement la seule condition pour être ou faire ce que vous voulez être ou faire.
Mais, mais... c'est génial ! Je deviens le plus grand artiste, je peins un tableau que je reproduis en me réveillant, et ce sera un chef-d'oeuvre ! C'est arrivé ; je prends pour exemple la Sonate des trilles du Diable. Tartini rêve que le Diable joue "une sonate si singulièrement belle, exécutée avec tant de supériorité et d'intelligence [qu'il] n'avait même rien idiotçu qui pût entrer en parallèle". Le compositeur cependant avoua que sa retranscription rendit un résultat très en-dessous de ce qu'il avait entendu dans son rêve. Maintenant, de façon "rationnelle", nous savons que le rêve amplifie fortement certains sentiments ; c'était donc certainement la sensation de la sonate à l'intérieur du rêve et non la sonate elle-même qui était si "au-dessus". Vous pourrez bien entendu trouver l'inspiration dans vos rêves ; cependant, attention à ne pas confondre ces deux notions, trompeuses mais pourtant totalement différentes.

Enfin, n'oubliez pas que vous pouvez également vous balader dans votre rêve, l'explorer, sans chercher forcément à le maîtriser. Voir des paysages, des personnages, des objets... peut se révéler très intéressant. Vous trouverez parfois des détails déconcertants, sur une toile, un mur, un vêtement, un flacon... Se concentrer sur un point précis force le rêve à créer le contenu ; vous pourrez en être surpris.

Pourquoi en faire ?

Il peut y avoir différentes motivations. Nous avons déjà vu un aperçu des possibilités des rêves lucides, nous ne nous attarderons donc pas sur ce chapitre.
Tout d'abord, on peut rechercher l'amusement. Un rêve lucide peut devenir une sorte de jeu vidéo très réaliste. On peut chercher des sensations fortes, en faisant du vélant (vélo volant, CQFD) par exemple. On peut rencontrer n'importe qui, François Hollande, Mao Zedong, JS Bach... J'y joindrais les rêves compensatoires, comme pa exemple, haranguer une foule entière, être applaudi et adulé, être milliardaire, être dictateur, se venger de quelqu'un qui nous a nui pendant la journée... puisqu'ils sont une recherche de plaisir pur.
Mais les rêves lucides sont aussi un excellent d'en savoir plus sur soi-même. Freud disait que le rêve était "la voie royale de l'inconscient". Le rêve lucide n'est-il pas alors le meilleur moyen de "diriger les opérations" ? En effet, vous pourrez non seulement interpréter votre rêve sur place, mais aussi poser directement des questions. Voilà un exemple personnel regroupant les deux. Devenu lucide, je vais dans ma salle de bains, devant un miroir. Je tourne la tête et demande à voir mon ombre ; dans le miroir, mes yeux sont extrêmement plissés. Je me dis tout de suite "cela doit vouloir représenter mon aveuglement à certains niveaux".
Vous pourrez ainsi poser toutes sortes de questions, des plus ciblées aux plus farfelues. Par exemple :
"Rêve, peux-tu me dire de quelle couleur je peux peindre les yeux de mon personnage s'il te plaît ?"
"Rêve, peux-tu me dire si l'amitié que je témoigne à XX est sincère ?"
Vous pourrez toujours avoir une réponse. Cependant, attention à ne pas tomber dans un piège tentant : souvenez-vous que l'esprit n'est pas omniscient. Si vous demandez l'origine du monde ou le sens de la vie en général, la réponse risquera d'être assez... farfelue. Aussi, attention à ne pas remplacer le raisonnement rationnel par cette méthode. L'esprit n'est pas omniscient, il n'est pas transcendant non plus : pour les choix importants, tels que le vote ou les choix de carrière, rien ne vaut une petite réflexion... en état de conscience !

Qui peut en faire ?

Tout le monde. L'autosuggestion est encore une fois très importante. Si vous êtes convaincu que allez arriver à en faire, vous arriverez à en faire, c'est certain. La patience est aussi à privilégier ; les techniques d'induction, qui feront l'objet d'un autre article, peuvent vous amener à faire votre premier rêve lucide en 2 jours comme en 6 mois. Il ne faut jamais perdre patience ni espoir. Pendant une période de "fatigue mentale", de découragement lucide, il conviendra d'effectuer une pause - tout cela sera dans l'article.

_________________
Les articles tiens


Dernière édition par Blueshade le Dim 20 Jan - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://douxreves.discutfree.com
Blueshade
Je suis l'Ombre.
avatar

Messages : 111
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 22
Localisation : Sur mon oreiller

MessageSujet: Re: Les rêves lucides - Généralités [Gowelt]   Dim 20 Jan - 22:16

1 C'est sur ces bases que la première preuve de l'existence du rêve lucide fut produite le 12 avril 1975 par Keith Hearne à l'Université de Hull en Grande-Bretagne. Son sujet Alan Worsley signala sa prise de conscience dans le rêve par un code oculaire prévu à l'avance. Ces signaux furent enregistrés pendant une phase de sommeil paradoxal. Il était ainsi montré que l'on pouvait être conscient au beau milieu du sommeil. source

_________________
Les articles tiens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://douxreves.discutfree.com
 
Les rêves lucides - Généralités [Gowelt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Culture des plantes carnivores : généralités
» Les rêves lucides et ces ombres qui me suivent
» Sommaire du sujet : généralités sur les habitants de l'astral
» les reves lucides
» Libéralité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doux rêves :: Débats & discussions :: Les articles-
Sauter vers: